Rappel chronologique

Rappel chronologique des relations
entre CLAUDE LISE et le PPM

1976

Claude Lise crée le parti socialiste Martiniquais et en assure le Secrétariat général.

1978

Le PSM fusionne avec le PPM et renforce le PPM de cadres et militants formés idéologiquement et aguerris.
Cette fusion intervient suite à la campagne des législatives de 1998 où Césaire était menacé de perdre son mandat de député face à Michel Renard.

1980

Lors du congrès du PPM, Claude Lise dans sa logique d’avancée démocratique contribue à faire modifier les statuts du PPM en y ajoutant la notion de droit de tendance.
Letchimy, tout jeune urbaniste travaille avec Claude Lise alors conseiller général du 4ème et 10ème canton sur l’opération de réhabilitation du quartier Texaco.
Letchimy fait part à Claude Lise de son souhait d’adhérer au PPM et de rencontrer Aimé Césaire. Souhaits que Claude Lise réalisera.

1990

Claude Lise et Serge Letchmiy travaillent ensemble pour faire aboutir le produit « Logement Locatif très Social », le plan de rattrapage sur le logement et le financement de la RHI Canal Alaric.

1999

Lors du congrès du PPM, le courant Claude Lise devient majoritaire.

2000

Claude Lise et Serge Letchimy élaborent ensemble un communiqué où ils exposent leur stratégie :
- Letchimy en charge de conduire la Liste municipale
- Claude Lise en charge d’œuvrer à l’élargissement de la majorité de gauche du Conseil général et de créer un large rassemblement de la gauche martiniquaise. Communiqué voté à l’unanimité du comité nationale du PPM.

Claude Lise participe activement à la campagne de Serge Letchimy aux municipales.

Claude Lise est le premier parlementaire à faire inscrire dans une loi française une procédure d’évolution institutionnelle prévoyant la consultation des seuls peuples concernés.
Cela constitue une reconnaissance de fait du droit à l’autodétermination et la création d’un véritable pouvoir local (assemblée unique).
Contre toute attente Claude Lise est écarté par certains cadres du PPM de la signature du manifeste intitulé « Le triomphe de l’autonomie ».
Cette manœuvre du PPM ayant pour but de discréditer face à la population les valeurs autonomistes de Claude LISE.

2001

Rodolphe Désiré se présente à la présidence du Conseil général avec des arguments fallacieux sur la gestion du Conseil général par Claude Lise et par des accusions sans fondement sur le fait que le Claude Lise ait transmis au SRPJ les observations de la chambre régionale des comptes concernant la gestion de l’Office départementale du Tourisme dont Rodolphe Désiré assurait à l’époque la présidence.

Cette machination, œuvre de certains dirigeants actuels du PPM, bien que non examinée par les instances disciplinaires du PPM à pour conséquence la démission de Rodolphe Désiré du PPM.

2003 

3 ans après l’inscription dans la constitution française de la procédure d’évolution institutionnelle (suite aux propositions du rapport Lise / Tamaya), pour la première fois dans l’histoire de la Martinique et de la France, des peuples sont consultés pour la création sur leur territoire d’une assemblée unique.
Certains dirigeants du PPM sabotent le vote pour le Oui et donnent aux partisans du Non des arguments obscurs.

2005

Claude Lise et plus de 200 militants du PPM signent une déclaration « pour un vrai congrès de refondation » dans lequel sont exprimés les divergences avec la direction du parti quant à la conception d’un parti de gauche moderne devant assurer en son sein un véritable débat démocratique.
Les dirigeants du PPM ignorent ces propositions..

Conséquence, les militants du PPM partageant cette volonté de refondation s’organisent et se rassemblent en dehors du PPM pour continuer à défendre leur conviction imprégnée de la pensée d’Aimé Césaire et créer le Rassemblement Démocratique pour la Martinique (RDM).

2006

Création du Rassemblement Démocratique pour la Martinique dont Claude  LISE  devient secrétaire général.

2007

Aimé Césaire en tant que Président d’honneur du PPM exprime sont souhait que le PPM ne présente pas de candidats face à d’anciens militants PPM notamment Claude LISE.

2008

Le PPM présente un candidat face à Claude Lise aux cantonales.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site